5 minutes de lecture

Tout savoir sur les bouts de sein en silicone 

Il arrive parfois que l’expérience de l’allaitement ne se déroule pas aussi aisément que prévu. Les bouts de sein en silicone, également connus sous le nom de téterelles, peuvent s’avérer très utiles pour surmonter certains obstacles. Cependant, ils sont souvent décriés et critiqués : en effet utilisés à mauvais escient, trop tôt ou trop systématiquement, ils peuvent entraîner des conséquences néfastes pour l’allaitement et tout simplement avoir des effets inverses à ceux recherchés.

  Notre objectif avec cet article est de faire le point sur ce petit accessoire et de vous aider à y voir plus clair afin de savoir quand et comment les utiliser. 



1. Origine des bouts de sein

Les bouts de sein existent depuis très longtemps. Autrefois les femmes les utilisaient soit avant d’accoucher pour préparer leur mamelons ou bien entre les tétées pour soulager des mamelons douloureux en ajoutant de  la crème à l’intérieur. 

Puis des bouts de sein en etain ou en argent ont fait leur apparition, avant d’être remplacés au XXe siecle par des solutions en caoutchouc. Les bouts de sein en silicone ont fait leur apparition quant à eux dans les années 80. 

Le site Histoire du biberon a retrouvé par exemple ce type de produit, qui était proposé au début du XXe siècle . Les bouts de sein en métal, accompagné d’un baume avec un message publicitaire “Le cosmétique DELACOUR contre les gerçures et crevasses des seins, doit toujours être vendu avec un pinceau pour l’appliquer et deux bouts de sein en étain pour recouvrir les mamelons après l’application.” 


 

Aujourd’hui les bouts de sein sont transparents, en silicone médical très fins, on les trouve très facilement en pharmacie et parapharmacie et ils coûtent une quinzaine d’euros.

Ainsi, leur utilisation n’est pas récente, et pour ma part, je trouve que c’est plutôt rassurant. Cela veut dire qu’à toutes les époques les femmes ont cherché des solutions pour faciliter l’expérience de l’allaitement. Ce n’est pas un caprice de femmes de notre génération ni un nouveau piège marketing basé sur un faux besoin. Basé sur un vrai besoin, mais est-ce la bonne solution ? 

2. A quoi servent les bouts de sein ?

Voici des situations où les bouts de sein peuvent aider à allaiter du moins voici l’usage qu’en préconisent les marques qui vendent des bouts de sein : 

il arrive que le bébé relâche fréquemment le sein et ne soit pas très efficace. Ces difficultés surviennent souvent après des naissances prématurées. Bébé trop petit, se fatigue vite et n’arrive pas à attraper le sein.

A l’inverse, certaines mamans font face à une succion trop puissante de la part du bébé, avec une aspiration intense du mamelon, ce qui rend la tétée douloureuse. Dans de tels cas, l’utilisation d’un bout de sein peut réduire la pression exercée et rendre l’allaitement supportable. 

Les bouts de sein peuvent également être d’un grand secours pour surmonter des phases douloureuses des crevasses en évitant un contact direct avec la plaie. Cependant, il est important de noter que s’ils sont utilisés par un bébé ayant tendance à pincer le sein, cela peut aggraver la douleur et ne solutionne pas le problème. 

Ils peuvent aussi aider lorsque la maman a des mamelons plats que le bébé ne parvient pas à mettre en bouche, on parle de mamelons plats ou ombiliqués. 

Tous ces cas doivent vous encourager à consulter car le bout de sein pourra aider temporairement mais ne réglera pas miraculeusement le problème. De plus, pour chaque situation, il est indispensable de demander conseil à une personne formée qui pourra vérifier si le bébé a un problème de succion, une mauvaise position …  Demandez conseil à un professionnel de l’allaitement, faites-vous aider par notre consultante en lactation car pour chacune de ces situations, il existe des alternatives aux bouts de sein. Il est primordial de comprendre l’origine de vos difficultés pour les prendre en charge efficacement. 



3. Comment s’utilisent les bouts de sein et comment les choisir

Il est essentiel de sélectionner des bouts de sein en silicone particulièrement souples, correctement dimensionnés, afin d’éviter toute compression du sein et de garantir qu’ils s’ajustent à la bouche de votre bébé. Il est recommandé de privilégier des marques offrant une variété de tailles de mamelons, vous permettant ainsi de choisir celle qui vous convient le mieux. Le mamelon doit être logé dans la partie longue mais sans frotter sur les côtés. Le cône ne doit pas être trop long pour éviter de déclencher le réflexe nauséeux du bébé et enfin la base du bout de sein idéalement ne prendra pas toute l’aréole afin que la bouche du bébé puisse être en contact direct avec la peau de la maman.

 

 

 

Une fois le modèle choisi, voici comment utiliser des bouts de sein

Après avoir sterilisé le bout de sein, positionnez-le sur le mamelon, puis dépliez le bord sur l’aréole et le sein. Pour faciliter l’adhésion, vous pouvez légèrement humidifier les bords. Ensuite, placez le bébé au sein de la même manière que si vous n’utilisiez pas de bout de sein. Ce  tuto vous montre comment faire en video.. 

Le plus difficile est que le bout de sein reste bien fixé sur le sein pendant la tétée… il arrive souvent qu’il tombe ou se décroche. Si c’est le cas, pas de panique, humidifiez-le à nouveau, vous pouvez utiliser votre salive pour ce faire et positionnez-le à nouveau. 

Après chaque utilisation, nettoyez le bout de sein avec de l’eau chaude savonneuse et rincez-le. 



4. Faut-il éviter les bouts de seins ?

L’utilisation des bouts de sein comporte des risques importants pour l’allaitement , dont il faut avoir connaissance. Le fait de les connaître permettra à la maman d’y avoir recours uniquement temporairement et en se faisant accompagner par une professionnelle. Une fois avertie, les risques sont maîtrisés et il n’y a pas vraiment de raison de les diaboliser. 

Problème de succion : le bout de sein empêche une succion physiologique du bébé. La prise en bouche est différente et moins efficace que lorsque le bébé à le mamelon directement dans sa bouche puisqu’il y a une épaisseur entre les deux. Le bébé peut désapprendre à téter et surtout prendre moins de poids. Il faudra surveiller sa courbe et s’assurer que le bébé grandit normalement.

De plus, le bébé s’habitue si vite au bout de sein qu’il devient ensuite quasi impossible de redonner le sein sans bout de sein, en tout cas, il faut s’armer de patience ! C’est le revers de la médaille, arriver à retirer les bouts de sein peut être un nouveau défi à relever. 

Problème d’engorgement ou de mastite chez la mère : bien que les études ne soient pas claires sur ce sujet, les professionnelles de l’allaitement s’accordent à dire que l’usage des bouts de sein a tendance à augmenter le risque d’engorgement et de mastite parce que le sein est moins bien drainé, mois bien vidé. Il faut donc veiller à ce que les seins soient drainés régulièrement. Si vous avez trop de lait, nous vous recommandons grandement d’utiliser un recueil lait haakaa, qui va aider à vider le sein sans stimuler la lactation.. 

Baisse de lactation plus ou moins rapide chez la mère : le risque majeur est celui de produire moins de lait car le sein est moins bien drainé etant donné que bébé tête moins efficacement. A terme, on peut arriver à un sevrage involontaire. Il faut être très vigilante.

Problème d’infection, problème d’hygiène : si les bouts de sein ne sont pas nettoyés après chaque tétée, il peut arriver que des germes ou des bactéries se développent, provoquant des mycoses du sein par exemple. 

Bref, une fois que l’on sait tout cela, il est vrai qu’il vaut mieux éviter de les utiliser si on peut sans passer et de toutes les manières chercher d’autres solutions en parallèle ! Car pour chaque difficulté, il existe différentes solutions à tester qui peuvent aider sans risquer de mettre en péril son allaitement. 



5. Découvrez un usage méconnu avec les bouts de sein

L’utilisation principale des bouts de sein concerne les douleurs au mamelons en particulier les crevasses. 

Mais ils peuvent aussi  être utiles dans certains cas de REF, ou réflexe d’éjection fort, à propos duquel nous avons rédigé un article ici. Lorsque la maman a un Ref, son lait sort en jets et coule trop vite pour le bébé. La plupart du temps, le bébé est capable de s’adapter mais parfois lorsque c’est trop gênant, il n’a pas le temps d’avaler tout ce flux de lait et peut tousser, faire des fausses routes. Bien qu’il existe plusieurs solutions à tester et à mettre en place pour mieux gérer ce problème, il peut arriver que malgré tout bébé s’énerve ou refuse le sein. Le bouts de sein s’avère alors utile pour freiner le débit de lait qui sort du sein et aider le bébé à s’adapter. Le conseil consiste à utiliser les bouts de sein en tout début de tétée, le temps que le flux le plus important passe puis les retirer pour le reste de la tétée.

Évidemment, il faut être accompagnée et conseillée par une professionnelle car les risques d’utiliser longtemps les bouts de seins sont les mêmes que ceux expliqués plus tôt.

Vous avez un ref ? Vous ne savez pas comment gérer votre bébé qui pleure et s’énerve ou  le sein ? Prenez rdv avec notre consultante en lactation, elle vous aidera à trouver une solution adaptée. 



6. Les recommandations de la COFAM et de la leche league

 La COFAM , ou coordination française pour l’allaitement maternel est une association d’intérêt général à but non lucratif qui œuvre à la protection et au soutien de l’allaitement. Dans leur dernière recommandation, la COFAM précise que  “le BDS peut s’avérer un outil précieux dans des situations bien posées mais doit s’inscrire dans une utilisation raisonnée et déterminée dans le temps. La qualité du suivi est primordiale pour éviter les écueils”. 

La leche league, bien connue des mamans allaitantes, est une ONG créée en 1956 et présente depuis dans 70 pays. C’est une référence pour de nombreuses mamans qui cherchent des informations sur l’allaitement car elle est très précise et cite de nombreuses études. Concernant les bouts de sein, la leche league estime que les études ne sont pas pertinentes pour affirmer si les bouts de sein sont utiles ou inutiles ou s’ ils peuvent mettre en danger l’allaitement. Donc aucune raison de les diaboliser. Leur position est à peu près la même que la COFAM puisqu’elle affirme que “les bouts de sein peuvent aider certaines mères vivant certaines situations mais, comme tous les autres dispositifs utilisables chez les mères allaitantes, ils ne constituent pas un remède miracle.”

7. L’avis de Mariama notre experte et consultante IBCLC

“Je ne suis pas contre l’usage des bouts de sein car ils permettent de sauver des allaitements. Cependant leur usage doit le plus possible être temporaire et il est primordial de rechercher la cause de la douleur afin de trouver des solutions sur le long terme.”

Conclusion

En étant bien informées, les bouts de sein constituent un dispositif qui provisoirement peuvent se révéler être un soutien précieux  notamment pour les mères qui attachent de l’importance à l’allaitement mais font face à des défis inattendus. De nombreuses mères l’affirment, sans les bouts de sein, elles auraient abandonné et cela les a aidées à passer un cap. 



Merci à Mariama Seugnet, consultante IBCL à Biarritz pour sa relecture et son avis. 

Source : Post de la cofam sur les bouts de sein en silicone février 2024 et article de la leche League sur les bouts de sein 

 

 

Tout savoir sur les bouts de sein en silicone 
allaitement mumade

Les produits d'allaitement Mumade

Découvrez nos coussins d’allaitement et nos accessoires pour allaiter facilement

guide allaitement

Téléchargez gratuitement notre guide pour un allaitement serein

On vous offre 28 pages qui vont vous permettre de préparer et mieux vivre votre allaitement, avec des conseils clairs et des témoignages de mamans et d’experts.

Ces articles peuvent vous intéresser

Et si vous sauvegardiez votre panier avant de partir ?

Saisissez vos coordonnées ci-dessous pour enregistrer votre panier d’achat pour plus tard. Et qui sait, peut-être que nous vous enverrons même un doux code de remise :)

mumade-van